Une journée de brassage à la brasserie artisanale La belle joie

Date de publication : 18/03/2015 21:45:09 | Auteur : La belle joie | Catégorie : Les bières

Aujourd'hui je vous fais partager une journée de brassage d'une bonne bière bretonne à la brasserie artisanale La belle joie. Afin de voir comment se crée une bière et quelle sont toutes les étapes de sa fabrication, moi (le brasseur ;) ) , j'ai pris plein de photos sympas en jongleant entre l'APN et le fourquet (NDLR: grande spatule en inox qui sert à brasser à la main l'espèce de soupe faite de malt et d'eau).

 

Première étape, mise en chauffe de l'eau qui va servir à l'empâtage (eau + malt concassé). Pour çà, je dispose de 2 brûleurs de compétition que j'alimente en propane sous 0.8 bars. Je peux monter jusque 3 bars mais si je fais çà, je peux changer l'appellation de " Brasserie La belle joie " en " Hammam la Belle joie"

 

Heure : 07:10

 

mise en chauffe eau empâtage bière

 

chaleur dans salle de brassage

 

Une fois l'eau à bonne température, on procède à l'empâtage, c'est à dire que dans une cuve dédiée (ici un tank à lait en inox) on mélange l'eau et le malt concassé. On essaye de respecter un ratio de 1 kg de malt pour 2.5 à 3 litres d'eau.

 

Heure : 08:15

 

empâtage eau et malt d'orge

 

Il arrive que pour certaines recettes de bière, il faille optimiser tout l'espace disponible dans la cuve.

 

Empâtage au maximum

 

Quand tout l'amidon a été transformé en sucre par les enzymes, on procède à la filtration de la maishe (eau + malt) afin de séparer le moût (jus sucré) des drêches (grains de malt).

Avant d'envoyer le jus sucré dans la cuve ébulition, on effectue une recirculation qui permettra de clarifier le moût.

 

Heure : 09:40

 

recirculation pour clarification du moût de bière

 

On envoie le jus clarifié dans la cuve ébullition.

 

Heure : 09:50

 

Filtration de la maishe

 

Afin de récupérer le maximum de sucre du mélange (qui se transformera en alcool et en CO2 sous l'action des levures de brasserie) on effectue un rinçage des drêches. Pour cela, on ajoute de l'eau chaude en plusieurs étapes.

 

rinçage des drêches

 

Pendant ce temps, on continue d'envoyer le moût dans la cuve ébullition jusqu'à ce que celle-ci soit pleine.

 

Fin de filtration du moût

 

On porte le tout à ébullition afin de stériliser la future bière. Pendant la durée de montée en température, on en profite pour effectuer le dédrêchage (on enlève le grain usé de la marmitte qui servira à nourrir les animaux des voisins). 120 kg de malt à évacuer. Il fait chaud...

 

dédrêchage

 

Début de l'ébullition

 

Heure : 11:15

 

debut ebullition

 

Pendant cette phase on ajoute le houblon. Au début, il s'agit du houblon amérisant (qui donnera son amertume à la bière)

 

ajout houblon amérisant

 

A la fin on ajoute le houblon aromatique. Dans la recette d'aujourd'hui, cette quantité est assez importante ;)

 

Ajout houblon aromatique

 

Et bien voilà, déjà une heure de passer. Maintenant il faut envoyer tout çà dans le fermenteur.

Grâce à une pompe et un échangeur à plaques, le jus bouillant est transféré dans la cuve de fermentation et sa température descend instantanément de 99°c à  20-25°c

 

Transfert du moût en cuve fermentation

 

Pour celà, il ne faut pas se mélanger les pinceaux (ou plutôt les tuyaux)

 

Tuyaux alimentaires, pompe et refroidisseur à plaques

 

Il faut maintenant ajouter les levures de brasserie qui vont transformer le sucre en alcool et en gaz carbonique (CO2). Ce processus va durer plusieurs semaines.

 

Levures de brasserie

 

Et voilà, c'est fini ! Non ?

Ah, j'ai oublié le plus intéressant de la journée : le NETTOYAGE

Parce que là, je crois que j'en ai mis partout

 

debordement cuve ébullition

 

Brasserie sale

 

Et après presque 2 heures d'efforts, la brasserie reprend forme

 

Heure : 16:00

 

Brasserie artisanale La belle joie propre

 

Voilà les grandes lignes de la création d'une bière artisanale au sein de la brasserie bretonne La belle joie. Dans environ un mois, la bière sera prête à être mise en bouteille. Elle subira une refermentation qui durera 10 jours afin que la mousse et la pétillance se fasse.

 

Santé !

 

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

0 commentaires | Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour cet article

Chargement en cours...

Commentez l'article "Une journée de brassage à la brasserie artisanale La belle joie" :

Votre nom :

Votre email :

Site Web (facultatif) :

Anti spam :

Recopiez le code ci-dessus

Articles récents

labellejoie.fr - copyright 2014 - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération